Aligot percheron

L'Aligot vient de l'Aubrac, c'est à dire du Cantal ou de l'Aveyron. C'est même très difficile d'en faire ailleurs, parce que la tome fraîche de l'Aubrac est très difficile à trouver. J'en achetais dans le temps dans le Puy de Dôme, mais la plupart des fromagers n'en prennent pas parce que ça ne sert pratiquement qu'à ça et ne se garde que 3 jours. Ou alors on en trouve sous vide, mais ça n'a rien à voir, ça ressemble à du plastique ou à du fromage à pizza, ce qui est pratiquement la même chose.

Donc je ne faisais plus d'Aligot depuis des années, sauf à acheter celui de Picard qui est franchement honnête. 

Jusqu'à ce qu'on découvre le morceau de tome fraîche du Pis vert. Le fromage n'a pas grand chose à voir avec du cantal, mais frais, ça a quand même un peu le même goût. 

Du coup voici un plat qui ressemble beaucoup à de l'aligot. 

L'aligot ça se mange avec des saucisses ou des côtelettes d'agneau, grillées dans les deux cas. En théorie puisque comme chacun sait (si chacun lit ce blog) c'est très mal de manger de l'agneau. ça peut aussi se manger tout seul, avec une salade, dans un sandwich ou avec de la morue effilochée et braisée avec de l'ail et du persil. 

Type de plat : accompagnement

recette végétarienne

Nombre de personnes : 6 (comme accompagnement, plutôt 4 en plat principal)

Ingrédients :

12 pommes de terre
1/8 de tome fraîche de pic vert
1 c à s de fromage blanc, de yaourt ou de faisselle
1 gousse d'ail
gros sel
poivre

Temps nécessaire : 30 minutes

Je fais bouillir une casserole d'eau. J'épluche les pommes de terre et je les mets dans l'eau (pas besoin d'attendre qu'elle soit bouillante). J'ajoute un peu de sel et l'ail non épluché. Je taille le fromage en fines lamelles que je réserve. Quand les pommes de terre son cuites, je les égoutte en gardant un peu d'eau de cuisson dans un verre. J'écrase les pommes de terre soit au presse purée soit au fouet (pour garder des morceaux) et je tourne à la cuillère en bois sur le feu très doux. Si la purée est trop épaisse, j'ajoute un peu d'eau de cuisson. J'épluche l'ail et je l'ajoute. J'ajoute le fromage petit à petit tout en tournant. ça commence à faire des fils très rapidement. J'ajoute un peu de faisselle ou de yaourt pour délier, je poivre et je sers rapidement.
photo Claudine Parpoué https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Aligot2.JPG

Posts les plus consultés de ce blog

gaufres

Sushi new-yorkais

Matzoh ball soup ou kneidel : la soupe de Pessah'