Pinkalili

affiche Manu Thuret
Des fois que tu aurais été voir Sanseverino hier au Larocafé, tu as sans doute remarqué le bassiste, qui s'appelle Jean-Marc Delon. Tu as sans doute aussi remarqué le batteur, qui était remarquable, mais c'est hors de propos. Parce que l'histoire, c'est que j'étais chargé de préparer le repas des musiciens. Donc, m'appuyant un peu sur le dernier album de Sanseverino, qui reprend l'histoire de Papillon, j'avais fait du poulet boucané. Avec du riz et des patates douces, et un gazpacho en entrée.

Mais Jean-Marc Delon, lui, il mange pas de poulet. Il mange végétalien. Du coup, j'ai pensé que ce serait sympa de lui faire un truc un peu spécial, pour remplacer le poulet. Au départ, j'ai pensé à un sandwich, et puis finalement j'ai fait ça, un peu avec ce que j'avais sous la main. Une sorte de relish, ou de picalili.

C'est compliqué la différence entre le relish, le picalili et le chutney. En gros les trois sont des condiments faits avec des légumes et des épices. Typiquement, le picalili c'est jaune avec des morceaux de chou-fleur. Le relish c'est vert et aigre-doux. Le chutney c'est un peu piquant. Mais bon, tu changes de pays et t'as plus du tout ces règles là.

Celui-ci est rose, des fois que t'aurais pas compris.

Le truc c'est que j'avais fait du gazpacho, et pour ce faire j'avais utilisé un extracteur de jus. Cet appareil sépare le jus en pressant le fruit, et tu récupères de l'autre côté la chair pressée. C'est ça que j'ai utilisé. Donc si t'as pas d'extracteur de jus, tu vas avoir un résultat beaucoup plus humide. C'est sûrement très bon, mais ce sera moins concentré. 



Type de plat : condiment

recette végétarienne

Quantité : deux pots de confiture

Ingrédients :

1 poivron
1 pamplemousse rose
1 tomate
1/2 concombre
1 pot de petits oignons au vinaigre
sel
sucre
photo Sandrine Thuret piquée sur facebook

Temps nécessaire : 15 mn

Donc je sépare le jus du concombre, de la tomate et du poivron. Le jus j'en fais un gazpacho. Dans un bol je garde la chair pressée. J'épluche le pamplemousse en enlevant le maximum de peau. Je zeste une pincée de la peau. J'ajoute dans le bol. J'égoutte les oignons au vinaigre et je les mixe. Je les ré-égoutte pour garder vraiment la partie sèche. Je mélange, j'ajoute un peu de sel et de sucre en goûtant et je garde dans des pots au frigo. Avec des pots très propres, remplis jusqu'en haut et bien fermé, ça doit pouvoir se garder un certain temps, mais là j'ai pas fait d'efforts parce que ça allait partir tout de suite.


Posts les plus consultés de ce blog

gaufres

Sushi new-yorkais

Matzoh ball soup ou kneidel : la soupe de Pessah'